Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 Jul

15 juillet 2014 - De nouveau sur la route ....

Publié par Jean Claude VIVET  - Catégories :  #Voyages

Voilà, je suis de nouveau en voyage avec mon fourgon, Ama Dablam.

J'ai quitté L'Isle d'Abeau samedi 12 juillet pour me rendre à Paris dans un premier temps pour participer notamment aux festivités du 14 juillet.

La journée du 14 a été très chargée: suivi du défilé sur les Champs Elysées le matin, visite à Cécile qui m'avait invité pour le repas de midi (pris à presque 14 h!), descente à pied avec Cécile de chez elle (haut de Belleville) jusqu'au Champ de Mars pour assister au concert puis au feu d'artifice du soir.

Défilé: il fallait vraiment avoir envie d'y assister,....pour ne pas voir et entendre grand chose!

Ah si! J'ai vu passer devant moi notre chèr président de la république une seconde dans sa voiture décapotée. Il a été sifflé, preuve de sa faible cote de popularité.

La passage de la patrouille de France, le défilé des avions et des hélicoptères: rien vu! Ils étaient sur un axe légèrement désaxé de l'avenue et cachés par les arbres.

Les cérémonies sur la place de la Concorde devant la tribune officielle: rien vu, bien entendu, j'étais à l'autre extrémité des Champs Elysées mais surtout rien entendu car la sono ne retransmettait pas dans le secteur où j'étais.....

J'ai pu voir le défilé d'une partie des troupes à pied et motorisées. Les plus applaudis ont été les sapeurs pompiers de Paris.

A la fin nous attendions le défilé des troupes montées annoncé dans le programme. Que neni! Elles étaient stationnées avenue Montaigne et n'ont parcouru que la moitié des Champs Elysées donc nous avons été court-circuités....

Après, il a fallu s'extirper de la foule. J'ai du prendre tois lignes de métro successives pour contourner le centre de Paris et me rendre chez Cécile.

Concert et feu d'artifice du soir:

Encore une foule immense sur le Champ de Mars. Avec Cécile il nous a fallu jouer des coudes pour trouver un petit metre carré de pelouse pour nous installer pour la soirée.

Du concert, nous n'avons rien vu car nous étions trop loin de la scène et des écrans géants de projection mais, pire, nous n'avons pas entendu grand chose, la sonorisation était mauvaise et ne portait pas jusqu'à nous la plupart du temps...

Par contre le feu d'artifice, tiré exceptionnellement de la Tour Eiffel cette année, était grandiose avec beaucoup de pyrotechnie, des effets de projection et de lumière sur la tour et une bande son originale sur le thème "guerre et paix" fabuleuse.

Nous n'avons pas regretté notre soirée.

A cette heure tardive, plus de minuit, le retour au camping où j'avais laissé mon fourgon (près de la gare RER de Sainte Geneviève des Bois, à l'ouest d'Orly) fut une autre histoire. Les stations de RER près des Invalides étaient tellement bondées que la police les a fermées. J'ai donc du marcher pour me dégager du centre. A Orsay, j'ai pu descendre dans la station mais le premier train était tellement plein que je n'ai pas pu monter dans la rame. Je suis finalement monté dans le deuxième train annoncé pour ma destination en jouant le "presse-purée". Mais au bout d'un moment je me suis rendu compte qu'il n'allait pas dans la direction indiquée sur le quai. Il a bifurqué en cours de route vers Orly. Je suis descendu du train pour me retrouver à Orly-Ville dans un coin perdu, sans hotel, sans borne taxi et sans plus aucun train, le dernier étant passé!

Finalement, un taxi qui passait par là et déposait un client m'a pris pour me ramener au camping. Cela m'a coûté 50 € et j'étais erreinté en arrivant. Une bonne douche à 3 h du matin et un bon repos bien mérité, au calme dans mon fourgon.

Je me souviendrai longtemps de cette journée exceptionnelle à Paris. Finalement, comme le disaient beaucoup de personnes: c'est bien mieux à la télé! (sauf le feu d'artifice tout de même....

Aujourd'hui, je suis resté et ai flêmardé au camping pour préparer la suite de mon voyage.

Demain matin je partirai en direction de Chambord pour visiter le chateau puis j'irai à Angers. Après demain, je vais me rendre dans le Morbillan où je devrai rencontrer Yves Renot.

A bientot pour la suite des récits.

Commenter cet article

À propos

Jean Claude vous fait partager ses moments de rêve et d'évasion....